Québec Science BUZZons
Encyclo

Arc-en-ciel chevelu

Les teintures pour cheveux
08/05/2014
-
Il est facile de changer de tête... sur un coup de tête ! Mais comment fonctionnent les colorants capillaires ? Tout se passe au niveau de la tige du cheveu (sa partie visible). Son centre, la moelle, est emballé par deux couches : le cortex et la cuticule (la plus à l’extérieur).

Lors de l’application d’une coloration longue durée, des pigments colorés transpercent la cuticule pour passer dans le cortex. Dans le temps de le dire, une brunette peut devenir blonde comme les blés !

Cette spectaculaire métamorphose se fait grâce à un liquide… blanc. Celui-ci contient de l’ammoniaque et des molécules qui vont changer de couleur... Mais pour cela, on doit y ajouter un produit oxydant. Le mélange de l’ammoniaque et de l’oxydant libère de l’oxygène, le grand acteur de cette opération coloration. C’est lui qui éclaircit la mélanine (le pigment naturel du cheveu), en plus de déclencher le changement de couleur des molécules.

Mais à quoi sert l’ammoniaque dans tout ça ? À ouvrir le passage ! Car la cuticule du cheveu est formée d’écailles très serrées, qui font barrage aux molécules de couleur. L’ammoniaque provoque l’écartement de ces écailles. La couleur s’y infiltre, puis se fixe dans le cortex. Les écailles se referment ensuite sous l’effet d’une crème spéciale. La couleur est emprisonnée ! Seul moyen de retrouver ta couleur naturelle : les ciseaux !

Comme tu t’en doutes, un tel traitement abîme beaucoup le cheveu. Il existe toutefois des colorations dites non-permanentes, plus délicates. On n’y retrouve ni oxydant, ni ammoniaque pour emprisonner la couleur. Du coup, celle-ci s’enfuit dans l’eau du bain au premier shampooing !






Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans