Québec Science BUZZons
Encyclo

Blanc sur noir

Ours blanc, camouflage et thermorégulation
08/05/2014
-
Devinette : de quelle couleur est un ours blanc ?

Si l’on avait un ours blanc assez docile pour se laisser raser, on aurait toute une surprise : sous son pelage blanc se cache une peau toute noire ! Bizarre, n’est-ce pas ? C’est que l’ours blanc a besoin des avantages du blanc ET du noir, s’il veut survivre dans un environnement aussi hostile.

Sur la banquise où il vit, les températures de -40 °C sont fréquentes. Ce gros mammifère a deux atouts de taille pour se protéger du froid : une épaisse couche de graisse et une grosse fourrure. Mais tout ce gras et ce poil ne lui suffisent pas : il doit retenir le peu de chaleur qui lui parvient du soleil.

Pour ça, il n’y a rien de mieux que le noir. Essaie, pour voir : par une belle journée ensoleillée, laisse un carton noir et un carton blanc au soleil. Tu verras que le carton noir devient beaucoup plus chaud. Avec une peau noire, l’ours polaire retient donc un maximum de chaleur, même si seulement 0,1 % des rayons solaires atteignent sa peau à travers son pelage.

Alors, pourquoi n’a-t-il pas aussi les poils noirs ? Facile à comprendre... Imagine un ours noir dans cet environnement tout blanc : pas très discret ! Ses proies le verraient venir de loin, lui échapperaient facilement et il risquerait de mourir de faim. Tandis qu’avec un manteau blanc, l’ours polaire se confond à merveille dans le paysage. Les phoques ont alors moins de chances d’échapper à ses puissantes griffes.


Sur le même sujet :

Que le plus adapté gagne







Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans