Québec Science BUZZons
Encyclo

Des « fossiles humains »

Les momies
19/04/2015
-
En mars 2015, au Mexique, un groupe d’alpiniste est tombé nez à nez avec deux corps momifiés vieux de plus d’un demi-siècle. Des découvertes comme celles-ci ont lieu chaque année et aux quatre coins du globe : Égypte, Pérou, Mexique, Indonésie, Chine… Pour qu’un corps se momifie, de façon naturelle ou artificielle, il suffit de la bonne « recette ». (et oui, il existe des momies naturelles !)

Normalement, après la mort, le corps d'un défunt se décompose. Les organismes responsables de cette dégradation, les bactéries, les champignons, les insectes, ont besoin de chaleur, d’oxygène et d’humidité pour vivre. Le principe de toute momification : les priver de ces éléments pour empêcher la putréfaction et préserver le corps intact.

Les techniques de momification diffèrent selon les religions et les cultures. Les Égyptiens, par exemple, après avoir pris soin de retirer les organes, recouvraient le corps de natron pour le dessécher (une sorte de sel) puis l’enveloppaient de bandelettes. Les Chinchorro, peuple originaire du nord de l'actuel Chili où ont été retrouvées les plus anciennes momies à ce jour, enterraient les défunts dans le désert d’Atacama, l’un des endroits les plus secs de la planète. Les Chinois, eux, enveloppaient le corps d’un drap très serré pour priver les bactéries d’oxygène.

Dans certaines conditions, un corps peut être momifié naturellement. Il peut alors se conserver plus d’un millier d’années ! Plusieurs momies naturelles ont été mises à jour à travers le monde. En 1950, une momie âgée d’au moins 2000 ans fut découverte dans une tourbière au Danemark. Le tanin (une substance qui détruit les bactéries et protège la peau) présent dans le milieu avait empêché sa décomposition. En 1991, des randonneurs ont découvert dans les Alpes, Ötzi, une momie préservée par la glace vieille de 5300 ans. Des centaines de corps momifiés ont également été trouvées dans un désert en Chine. Elles dateraient  de 2000 à 1000 av. J.-C. !

Quel âge ? Femme ou homme ? Quelle origine ? Les scientifiques effectuent un véritable travail de détective pour faire parler les momies. La datation au carbone 14 et l’étude de l’ADN lorsque l’état de conservation le permet, les aident à répondre à ces questions. Des techniques similaires à celles utilisées en médecine comme la radiographie ou le scanner permettent de déceler des blessures, des maladies et quelques fois les circonstances de la mort. Grâce aux avancées technologiques, les spécialistes peuvent même parfois reconstituer le visage du défunt !

De nos jours, l’embaumement a des similitudes avec la momification. Depuis la fin du 19e siècle, les techniques n’ont cessé d’évoluer. La momie moderne la plus célèbre est celle de Lénine, fondateur de l’URSS. Son corps est préservé grâce à des liquides d’embaumement depuis sa mort en 1924 ! La cryogénisation, forme moderne de préservation, consiste à conserver le corps d’une personne à très basse température, -196°C ! Ramener ces corps cryogénisés à la vie relève encore de la science-fiction, mais les scientifiques pourront dans le futur étudier ces momies sorties tout droit du 21e siècle.

Sur le même sujet :
Notre portrait du métier de généticien





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans