Québec Science BUZZons
Encyclo

Et la lumière fut !

L’éclairage électrique
08/05/2014
-
Il y a plus de 10 000 ans, l’homme a apprivoisé le feu. Il a d’abord allumé des feux de camp, des torches, puis s’est mis à fabriquer des lampes à huile et enfin des chandelles. La lumière ainsi domptée a permis à l’homme de poursuivre ses activités même après le coucher du soleil.

Quant à la véritable ampoule électrique, elle n’est née que bien plus tard. C’est un Américain, Thomas Edison, qui l’a mise au point en 1879, alors qu’on commençait tout juste à maîtriser l’électricité.

Dans une ampoule, les électrons se déplacent le long d’un filament qui chauffe et devient incandescent. L’ampoule s’allume ! Le courant continue son chemin et ressort par le culot de l’ampoule. Si tu regardes dessous, tu verras un point gris. C’est la porte de sortie du courant électrique.

Les premières ampoules de Thomas Edison utilisaient un filament en papier qui se consumait très vite. Aujourd’hui, les filaments sont en tungstène, un métal qui résiste à des températures de 2500 °C ! De plus, grâce à l’ajout d’un gaz inerte à l’intérieur de l’ampoule, le filament se casse moins vite, brille plus longtemps, et rend la lumière plus blanche. Une ampoule ordinaire peut briller environ 1000 heures.

Un autre type d’ampoules a fait son apparition il y a à peu près cinquante ans : l’ampoule halogène. Le courant électrique passe toujours dans un filament en tungstène, mais le gaz qui se trouve à l’intérieur de l’ampoule est dit halogène. Ce gaz halogène réfléchit la lumière émise par le filament et l’ampoule produit une lumière qui s’apparente à celle du Soleil. Mais gare à la facture d’électricité !

Sur le même sujet :
L'ère des DELs





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans