Québec Science BUZZons
Encyclo

Il fait froid là-haut !

Pourquoi la température chute avec l’altitude
08/05/2014
-
Si tu as déjà grimpé une montagne, tu le sais : plus on monte, plus il fait froid. Des scientifiques l’ont d’ailleurs mesuré à plusieurs reprises : chaque 100 mètres d’altitude, la température chute d’environ 0,6 ° C. Prenons par exemple l’Acropole des Draveurs dans le Parc National des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie (région de Charlevoix), une des montées les plus abruptes du Québec. À son sommet, la température est jusqu’à 5 °C plus froide qu’à la base 800 mètres plus bas ! Or, plus on est haut, plus on est près du soleil. Pourquoi n’y fait-il pas plus chaud alors ?

D’abord, pour réchauffer la matière, les rayons du soleil doivent être absorbés. Ils traversent l’atmosphère et foncent droit sur la surface terrestre qui les capte. Une partie de cette énergie emmagasinée est ensuite dégagée dans l’air ambiant. Voilà pourquoi l’air près du sol est légèrement plus chaud. Mais ce phénomène ne devrait-il pas réchauffer la cime des montagnes ? Par ailleurs, l’air chaud n’est-il pas censé être plus léger que l’air froid ? L’air devrait donc logiquement se réchauffer en hauteur ! Tout ça est en partie vrai. Parce qu’il est moins dense que l’air froid, l’air chaud s’élève bel et bien dans la montagne. C’est d’ailleurs à cause de ce principe que peuvent voler les montgolfières.

Mais, en s’élevant, l’air s’éparpille de plus en plus à cause de la pression atmosphérique qui est moins grande en altitude. On dit que l’air prend de l’expansion. Cette dispersion est responsable du refroidissement des molécules d’air chaud au fur et à mesure qu’elles s’élèvent dans l’atmosphère. En effet, en se dispersant, les molécules d’air bougent moins vite. La chaleur étant un mouvement des atomes, l’air se refroidit !

Ce principe tient jusqu’à 10 kilomètres d’altitude dans la stratosphère. Là-haut, le principe s’inverse : la température augmente légèrement avec l’élévation. C’est que la stratosphère contient la couche d’ozone qui nous protège des rayons ultraviolets (UVs) en les absorbant. Un peu comme le sol réchauffe l’air ambiant, la couche d’ozone réchauffe l’air au-dessus d’elle à cause de la chaleur accumulée, puis irradiée. Ceci dit, à moins de te rendre dans la stratosphère, habille-toi chaudement lors de ta prochaine randonnée en montagne ! Généralement, plus on monte, plus il fait froid.





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans