Québec Science BUZZons
Encyclo

Légumes aquatiques

Les algues dans notre assiette
15/10/2017
-
photo: Reanas/depositphotos

Que sont la laminaire sucrée, la main de mer palmée et l’alarie succulente ? Ce sont des algues marines comestibles qui poussent au Québec. En as-tu déjà entendu parler ? Tu pourrais bien les retrouver dans ton assiette bientôt, car les algues sont de super aliments qui seront un jour aussi populaires que le brocoli ou l’épinard. Les cueillettes d’algues sauvages vont bon train, et maintenant plusieurs entreprises québécoises se lancent dans leurs cultures. C’est particulièrement le cas dans les régions de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord.

Les Chinois et les Japonais sont depuis longtemps de grands consommateurs d’algues. Elles sont utilisées à toutes les sauces, dans des soupes, des salades et des sushis. D’ailleurs, le nori, utilisé pour cuisiner les sushis, est une espèce d’algue qui pousse aussi dans le fleuve Saint-Laurent ! Les Québécois gagneraient à modifier leurs habitudes culinaires pour profiter d’un véritable garde-manger sous-marin. De plus, les provinces maritimes ont commencé l’exploitation de cette ressource bien avant nous.

Pourquoi manger ces légumes aquatiques ? Vertes, brunes ou rouges, les algues sont toutes riches en antioxydants, en vitamines, en minéraux et en fibres. Cela leur confère des caractéristiques nutritionnelles semblables à celles des légumes « terrestres ». En plus, les algues sont concentrées en glutamate, qui est un accenteur de goût. Si tu en ajoutes à une préparation pour crêpes, par exemple, les saveurs des œufs et des céréales seront augmentées en bouche. Les algues sont d’ailleurs souvent utilisées comme assaisonnement dans le riz ou d’autres mets.

Si certaines entreprises récoltent les algues « sauvages », d’autres s’assurent de meilleures récoltes en cultivant les algues. Sur de longs fils sous-marins qui rappellent nos cordes à linge, elles font pousser de longues algues qu’elles récoltent après quelques mois de croissance.

Bon appétit !
 





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans