Québec Science BUZZons
Encyclo

Les effets de l’effet de serre

Un réchauffement nécessaire
08/05/2014
-
On entend souvent parler de l’effet de serre comme d’un problème environnemental important. Il faut cependant savoir qu’il est d’abord et avant tout un phénomène naturel indispensable à la vie sur Terre.

L’effet de serre permet à l’atmosphère de notre planète de se réchauffer. Cela se passe comme dans une véritable serre où l’on fait pousser des plantes. Les rayons du Soleil pénètrent dans l’atmosphère qui en absorbe une partie, l’autre partie étant absorbée par les océans et les continents. Une fois absorbée, cette énergie lumineuse est transformée en rayons infrarouges, c’est-à-dire en chaleur. Ces rayons infrarouges sont renvoyés vers l’espace, mais ils sont très vite emprisonnés par des nuages et des gaz. Leur accumulation provoque un apport de chaleur d’environ 33 degrés Celsius dans l’atmosphère ; autrement, la température moyenne de 15 °C à la surface de la Terre chuterait à -18 !

L’effet de serre constitue un problème quand il devient trop intense. Sur la planète Vénus, par exemple, il est si important que la température atteint facilement 460 °C. Aucune vie n’y est possible. Cela est dû à la grande densité de l’atmosphère vénusienne, presque exclusivement composée de gaz carbonique (CO2). Ce gaz, comme bien d’autres, favorise grandement l’effet de serre.

Les gaz qui contribuent à l’effet de serre sont formés de molécules à trois atomes ou plus. C’est le cas de la vapeur d’eau (H2O), du gaz carbonique (CO2), du méthane (CH4), de l’ozone (O3) et des chlorofluorocarbures (CFC). Dès que la quantité de ces gaz s’accroît dans l’atmosphère, l’effet de serre augmente et le climat se modifie. Des analyses faites dans des échantillons de calotte glaciaire datant de plusieurs milliers d’années ont démontré que les fluctuations de la concentration de gaz carbonique dans l’atmosphère ont toujours coïncidé directement avec les fluctuations de la température moyenne du globe.

L’activité humaine produit de nombreux gaz à effet de serre. L’utilisation des combustibles fossiles (charbon, pétrole) et la déforestation augmentent le taux de gaz carbonique dans l’air. Et ce ne sont là que quelques exemples !

Sur le même sujet :

Comme dans une serre 





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans