Québec Science BUZZons
Encyclo

Les races n’existent pas

L’unicité génétique des humains
05/09/2016
-
À ton avis, pourquoi les noirs sont-ils noirs ? Et pourquoi les Asiatiques ont-ils les yeux bridés ? La couleur de la peau ou la forme des yeux sont des exemples de ce que les généticiens appellent des caractères. Ils sont déterminés par un ou plusieurs gènes sur ton ADN. La couleur de ta peau, par exemple, est due à la quantité de mélanine produite par tes cellules, quantité qui est dictée par les gènes qu’elles contiennent. Un noir n’est pas un blanc qui a bronzé. En réalité, les gènes de ses lointains ancêtres se sont modifiés pour s’adapter à un environnement très ensoleillé. Une peau riche en mélanine, donc foncée, est un écran solaire naturel.

Ces différences qui peuvent paraître importantes à l’extérieur ne dépendent donc que de quelques gènes. Mais des gènes, tu en as près de 20 000, et l’immense majorité d’entre eux sont identiques aux mêmes gènes chez ton voisin, qu’il soit d’origine amérindienne, maghrébine ou asiatique. La couleur de la peau, la taille ou la forme des yeux, ce n’est que la carrosserie ! Sous la carrosserie, les différences sont excessivement minimes.

Avant de connaitre ces réalités génétiques, certains humains ont eu tendance à considérer ces différences comme importantes, au point de subdiviser l’espèce humaine en races. Un concept qui a parfois entrainé des dérives racistes graves. Jusqu’en 1941, la Croix-Rouge aux États-Unis ne mélangeait pas les sangs de personnes de couleurs différentes. Un blanc ne pouvait pas recevoir le sang d’un noir, et vice-versa !

On sait maintenant, grâce aux analyses génétiques, que tout cela ne tenait pas debout. Les races n’existent pas et entre l’homme le plus blanc et l’homme le plus noir, il existe tout un éventail de teintes de peau et il est impossible de tracer une ligne claire entre noirs et blancs. Et avec la mobilité de plus en plus grande des populations, les différences s’atténuent encore plus à mesure que se dispersent les caractères génétiques dans toutes les populations.



Pour en savoir plus, notre portrait du métier de généticien.





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans