Québec Science BUZZons
Encyclo

Les vrais prédateurs de la mer!

Les crevettes-mantes
27/10/2016
-
photo: fenkieandreas/depositphotos.com

Et si le prédateur le plus agressif de l’océan était un… crustacé?! En français, on l’appelle squille, ou crevette-mante, bien qu'elle ne soit en réalité ni une crevette, ni une mante. Elle tient son nom de ses pattes en forme de crochets, comme celles de la mante religieuse, l’insecte cannibale. On imagine rarement les crevettes et leurs cousines comme étant des machines de guerre… Bon, certes la crevette-mante n’a pas la mâchoire d’un requin, mais elle possède des pattes si résistantes qu’elles inspirent les militaires pour fabriquer les armures du futur. Et surtout, leur rapidité et leur force de frappe sont dignes des super-héros!

La crevette-mante vit en eau peu profonde, dans un trou dans le sable ou la roche, d'où dépassent uniquement ses gros yeux au bout de longs pédoncules, qui scrutent l'environnement sur 360°. On peut vraiment dire que ce prédateur voit la vie en couleurs : chacun de ses yeux dispose de douze types de photorécepteurs de couleurs, alors que l’humain n’en possède que trois. Chaque photorécepteur est réglé à une nuance de couleur différente. Dans un monde aussi coloré que la Grande Barrière de corail en Australie, où vit ce crustacé, cette reconnaissance fine des couleurs est un avantage de taille pour repérer rapidement ses proies.

Quand un repas passe à proximité, la crevette-mante lance son uppercut fulgurant! Ses pattes, atteignant la vitesse de 112 km/h, délivrent une puissance de frappe équivalente à 100 kg en 2 millièmes de seconde sur une surface très réduite, ce qui est comparable à l’accélération d'une balle de pistolet! Cette force de frappe permet à la crevette-mante de briser facilement les coquilles les plus dures pour atteindre sa nourriture. Ses coups sont tellement rapides qu'ils provoquent des bulles de vapeur explosives et une seconde onde de choc, capable à elle seule d'assommer une proie qui aurait échappé à l’attaque.

Malgré ses couleurs incroyables, mieux vaut l’éviter dans un aquarium. La crevette-mante a en effet tendance à massacrer tout ce qui vit autour d’elle. Elle peut même briser une vitre d’aquarium! Paraîtrait cependant qu’elle est délicieuse en sushi...
 





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans