Québec Science BUZZons
Encyclo

Pluton : plus petite que la Lune

Les mystères d’une planète déchue.
08/05/2014
-
En 1931, lorsque le cinéaste Walt Dysney a créé le chien qui accompagnerait Mickey Mouse dans ses aventures à venir, il l’a baptisé Pluto en l’honneur d’une planète qui venait tout juste d’être découverte (Pluton en français). De tous les astres de notre système solaire, Pluton est sans doute celui qui a l’histoire la plus particulière. C’est l’astrophysicien américain Clyde Tombaugh qui l’a découvert en 1930 et qui lui a donné le titre de neuvième planète du système solaire. Mais en 2006, devant les découvertes d’un grand nombre d’autres corps célestes de grosseur semblable ou supérieure à celle de Pluton, les astrophysiciens ont modifié la définition d’une planète et Pluton a perdu son titre. Elle a été reclassée parmi les planètes naines. Mais ça n’empêche pas les chercheurs de continuer d’étudier cet astre mystérieux et bizarre.

Pluton est extrêmement difficile à observer. Avec ses 2340 km de diamètre, elle est si petite que même notre Lune, avec 3474 km, la dépasse. Et que dire de sa position ! Elle est située à une énorme distance de notre planète : selon le moment de « l’année plutonienne », elle se situe de 30 à 49 fois plus loin du Soleil que la Terre. Même avec les télescopes les plus puissants, Pluton nous apparaît comme un minuscule point de lumière. On sait néanmoins que c’est un corps rocheux et non gazeux, comme ses grandes voisines Uranus et Neptune, et que son atmosphère est composée d’une très fine couche d’azote et de monoxyde de carbone.

Pluton ne met pas moins de 248 ans pour faire un tour complet autour du Soleil. En raison de son orbite un peu étrange, elle passe environ 20 ans par tour à l’intérieur de l’orbite de Neptune. Elle n’est donc pas toujours la planète la plus éloignée du Soleil !

Avec son satellite nommé Charon (que l’on prononce « Karon »), Pluton est pratiquement un « système double ». Les deux astres sont très rapprochés et le diamètre de Charon est de 1200 km, ce qui est très gros par rapport à Pluton. D’ailleurs, ils sont si semblables que ce n’est pas vraiment Charon qui tourne autour de Pluton, mais les deux corps qui tournent face à face autour d’un point entre les deux. De plus, depuis 2005, on a repéré quatre autres petits satellites naturels qui tournent autour du système Pluton-Charon.

Nous en saurons plus sur la mystérieuse Pluton en juillet 2015 lorsque la sonde New Horizons la visitera après un voyage de 9 ans et demi. Elle nous enverra les meilleures images de Pluton jamais prises.





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans