Québec Science BUZZons
Encyclo

Sommes-nous seuls dans l'Univers?

Le paradoxe de Fermi
05/08/2016
-
Tu t’es sûrement déjà posé la question en contemplant le ciel étoilé : les extraterrestres existent-ils? Plus fascinant encore : seraient-ils assez intelligents pour communiquer avec nous?

Cette idée alimente l’imaginaire de l’humanité depuis longtemps, des scénarios de science-fiction aux véritables recherches scientifiques. En 2013, des astronomes ont estimé que, seulement dans notre voie lactée, il existerait 40 milliards d’étoiles ressemblant à notre soleil. Pas moins de 8.8 milliards d’entre elles posséderaient des planètes grosses comme la Terre, en orbite dans une zone habitable où la température permet à l’eau d’être liquide. Autant de possibilités pour que la vie se développe… et on parle ici de notre seule galaxie, alors qu’il en existe des centaines de milliards dans l’immensité de l’Univers. Compte tenu de ces informations, l’existence de civilisations extraterrestres semble tout à fait plausible.

C’est ici que le paradoxe de Fermi entre en jeu, avec une question toute simple : s’il y a véritablement des formes de vies intelligentes dans l’espace, comment expliquer qu’on ne les voie nulle part? Ce casse-tête moderne a été énoncé en 1950 par le physicien Enrico Fermi alors qu’il dînait avec ses collègues.

Plusieurs hypothèses ont été émises à ce propos. Certains croient que l’apparition de la vie est trop improbable pour survenir plus d’une fois. Nous serions donc seuls dans l’Univers malgré la panoplie de planètes habitables. D’autres spéculent qu’il pourrait bel et bien y avoir des civilisations extraterrestres, mais que la communication avec ces dernières est impossible, notamment à cause des distances considérables qui nous séparent d’elles. Elles pourraient aussi s’être autodétruites avant que nous puissions les contacter, tout comme nous serons nous aussi un jour voués à disparaitre. D’autres plus bouffons pensent tout simplement que les extraterrestres sont déjà secrètement parmi nous, mais les arguments en ce sens sont truffés de failles et loin d’être convaincants.

Le seul moyen d’en avoir le cœur net serait d’établir un premier contact. Peut-être ne saurons-nous jamais? Ou peut-être, avec un peu de chance, la réalité dépassera-t-elle un jour la fiction...





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans