Québec Science BUZZons
Encyclo

Un gaz très irritant

Utile quand même, l’ammoniac
09/05/2014
-
Une pression rapide sur la détente. « Pschitt ». Un coup de torchon pour effacer les traces. Ça y est ! La vitre est propre ! Si chez toi tu peux te débarrasser du nettoyage des fenêtres aussi rapidement, c’est en grande partie à cause de l’ammoniac contenu dans le fameux liquide bleu de ton vaporisateur.

Bien qu’il soit incolore (on utilise un colorant bleu dans les produits nettoyants), l’ammoniac (NH3) est un gaz très facile à reconnaître : il dégage une odeur « piquante » assez désagréable. Il est formé d’un atome d’azote (N) et de trois atomes d’hydrogène (H).

Dans la nature, l’ammoniac apparait par décomposition de matières organiques azotées, comme les « excrétions » animales. Comme tu le sais peut-être, l’azote retrouvé dans cet ammoniac « naturel » peut servir d’engrais pour l’agriculture. L’azote complète ainsi ce qu’on appelle le cycle de l’azote. Il y a quelques centaines d’années, on s’est même déjà servi de l’ammoniac provenant d’urine pour faire toutes sortes de pigments colorés ! Aujourd’hui, on crée généralement l’ammoniac artificiellement à partir d’azote et d’hydrogène. C’est d’ailleurs un des composés les plus synthétisés en laboratoire, en raison de sa simplicité et de sa réactivité. Il entre dans la composition de divers produits communs, des dégraissants domestiques comme le WindexTM aux explosifs de l’armée, en passant par les engrais agricoles.

L’ammoniac se liquéfie facilement, soit par refroidissement (à environ -33 °C), soit par compression. C’est sous sa forme liquide qu’il est généralement entreposé. En petite quantité et au bon niveau d’acidité, on peut même en dissoudre dans les liquides, comme les nettoyants. En s’évaporant, l’ammoniac laisse donc ta vitre bien propre, sans aucune trace. Par contre, tu remarqueras peut-être que le liquide absorbe beaucoup de chaleur et qu’il refroidit la vitre quand tu le vaporises. Pour cette raison, il était autrefois fréquemment utilisé comme fluide frigorifique dans les réfrigérateurs. Aujourd’hui, d’autres produits plus sécuritaires l’ont remplacé pour cet usage.

En effet, en plus de dégager une odeur puissante, l’ammoniac peut causer bien des désagréments à l’être humain lorsqu’il est concentré. Au contact de l’humidité, il devient extrêmement corrosif. Quand on l’inhale, il s’attaque aux muqueuses du système respiratoire. Il irrite le nez, la gorge et les poumons. Il peut même causer de graves brûlures. L’ammoniac ne doit donc pas être pris à la légère !








Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans