Québec Science BUZZons
Encyclo

Une interface qui communique à notre place

L’intermédiaire entre l’homme et l’ordinateur
09/05/2014
-
Il y a quelques décennies, il fallait être un expert pour utiliser un ordinateur. Il fallait pouvoir programmer et écrire des instructions codées. Aujourd’hui, les interfaces, c’est-à-dire ce que l’on voit à l’écran, rendent l’informatique accessible à tout le monde. C’est grâce à cette partie visible que tu peux communiquer avec la machine.

L’humain et l’ordinateur ne parlent pas du tout le même langage. Par exemple, toi, tu utilises des mots, des phrases et des concepts. L’ordinateur, quant à lui, « pense » en petits courants électriques qui s’expriment sous forme de 0 et de 1 en alternance. C’est ce qu’on appelle le code binaire. Plutôt incompréhensible pour nous, n’est-ce pas ? L’interface agit comme un traducteur qui rend la communication possible entre l’ordinateur et l’homme. Le langage numérique de la machine est transformé en langage visuel. C’est ce langage visuel (icônes, barres d’outils, mots, etc.) que l’on nomme interface.

Un des exemples les plus connus d’une interface est le « bureau » de ton ordinateur personnel. L’espace de travail est assimilé à une surface de bureau sur laquelle sont placés divers éléments. Comme sur un vrai bureau, les documents peuvent être rangés dans des dossiers, déplacés ou même jetés à la poubelle. L’individu qui se trouve en présence d’une interface comprend ce qu’il voit. Il n’a pas besoin de connaître des formules compliquées pour avoir accès à des données. Tout est traduit en images.

Sur le même sujet :

Des ordinateurs très liés

Notre portrait du métier d'analyste en informatique






Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans