Québec Science BUZZons
Encyclo

L'acier sous toutes ses formes

Un alliage polyvalent
08/05/2014
-
Disposer de matériaux polyvalents est un atout dans notre société industrialisée. C’est le cas de l’acier. On en fait des structures de bâtiment, des ponts, des pièces d’automobile, des boîtes de conserve... Ses usages sont presque illimités.

L’acier est un alliage à base de fer et de carbone. Cependant, le carbone ne doit pas dépasser 1,8 % de la masse totale, sinon on obtient de la fonte. En dessous de ce seuil de 1,8 %, la teneur en carbone peut varier.

On y ajoute aussi parfois d’autres métaux, comme le nickel, le cuivre ou le tungstène pour obtenir des aciers aux propriétés particulières. L’acier inoxydable, par exemple, contient du chrome ; son principal avantage est sa grande résistance à la rouille et à la corrosion. C’est pourquoi on s’en sert, entre autres, pour fabriquer des casseroles, des ustensiles, des éviers de cuisine et bien d’autres objets.

Les alliages à base de fer existent depuis longtemps. Au XVe siècle, on utilisait déjà la fonte pour fabriquer des marmites, des boulets de canon et des tuyaux. Au XIXe siècle, cependant, l’acier a rapidement supplanté la fonte et les autres métaux. Il est devenu le métal privilégié de la révolution industrielle. Encore aujourd’hui, il est apprécié pour ses propriétés remarquables : c’est un alliage très robuste, mais surtout très ductile ; c’est-à-dire qu’on peut l’étirer et lui faire prendre différentes formes.





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans