Québec Science BUZZons
Encyclo

L’arbre de la mort

Le mancenillier
16/09/2016
-
Le Mancenillier – de son vrai nom Hippomane mancinella - est un petit arbre de 5 à 10 mètres de haut qui cache bien son jeu… Poussant aux abords des plages des régions équatoriales d’Amérique, cet arbre fruitier d'allure inoffensive est en réalité un tueur!

Les conquistadors espagnols l’ont appelé el arbol de la muerte (l’arbre de la mort). Le Mancenillier est considéré comme l’arbre le plus dangereux du monde! Il produit une sève blanche qui contient toute une gamme de poisons. Un simple contact avec son écorce ou ses feuilles peut provoquer de graves irritations. On pense que les réactions les plus graves proviennent d'une toxine appelée phorbol. Celle-ci agit surtout sur les membranes biologiques, au niveau d’un récepteur présent surtout dans les neurones, et entraîne de dangereuses réactions inflammatoires.

Mais le fruit est encore pire! De la forme d’une petite pomme, à l’aspect appétissant et au goût sucré, il contient des toxalbumines, dont les propriétés toxiques sont similaires au venin de vipère! Son ingestion provoque de graves brûlures dans toute la bouche et la gorge, allant jusqu’à obstruer les voies respiratoires et être fatal!

Des histoires racontent que certaines tribus utilisaient la sève de l’arbre comme instrument de torture. Après avoir attaché leurs captifs au tronc, ils attendaient la pluie pour que la sève, hautement soluble dans l’eau, se répande sur leurs corps!

Pourquoi ne pas le brûler? Pas si simple: la fumée dégagée peut elle aussi irriter fortement les yeux, allant jusqu’à provoquer une cécité temporaire.

Sur certaines plages touristiques des Caraïbes ou des Antilles, ces arbres mortels sont signalés auprès des promeneurs. Il est cependant impossible de tous les couper, car ils sont très importants pour les écosystèmes locaux, fournissant une protection contre l’érosion côtière sur les plages d’Amérique centrale.

À l’heure actuelle, les scientifiques ne savent toujours pas pourquoi cet arbre a évolué vers une telle toxicité. Peut-être pour que la graine, présente dans les fruits mangés par les animaux, profite des engrais naturels présents en abondance dans les corps en décomposition des victimes ainsi empoisonnées…

Et pourtant, aussi redoutable que puisse être le Mancenillier, les iguanes semblent bien dans ses branches, et mangent même ses fruits sans aucune gêne! Ne faites pas comme eux!





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans