Québec Science BUZZons
Encyclo

L'armoire à froid

Dans le ventre du réfrigérateur
11/05/2014
-
Tu as un petit creux ? Tu remangerais bien de ton plat favori que vous avez préparé il y a quelques jours ? Pas d’inquiétude, ton réfrigérateur a gardé la saveur et la fraîcheur de vos restants. Ton ventre est maintenant plein, mais voyons de plus près ce qui se cache dans celui de ton frigo...

Le réfrigérateur est parcouru par un tuyau circulaire. Un fluide réfrigérant, composé d’hydrochloro-fluorocarbones (HCFC), circule à l’intérieur sous forme tantôt liquide, tantôt gazeuse. C’est précisément ce passage de l’état liquide à l’état gazeux qui a refroidi les restes de ton met préféré.

D’abord, la valve d’expansion fait chuter la pression du liquide afin qu’il s’évapore. Un liquide peut se transformer en gaz quand la pression extérieure n’est plus suffisante pour le « garder en place ». Mais pour s’évaporer, un liquide doit absorber de la chaleur. Penses-y, on doit chauffer de l’eau pour qu’elle bouille ! Eh bien, la source de chaleur la plus proche du HCFC, c’est celle venant des aliments à l’intérieur du frigo. Les aliments se refroidissent.

Ce passage liquide-gaz se fait dans l’évaporateur. Un petit moteur aspire ensuite le gaz et le pousse dans la suite du circuit. À l’intérieur du compresseur, les molécules de gaz s’entassent les unes sur les autres et se réchauffent. Un peu comme 50 passagers s’engouffrant en même temps dans un autobus. À la sortie du compresseur, il fait chaud, 40 degrés Celsius !

Prochaine étape : le condensateur. La fameuse grille collée au tuyau derrière les vieux frigos (aujourd’hui caché à l’intérieur). Elle augmente la surface de contact avec l’air extérieur qui est plus froid. Le gaz du circuit de réfrigération refroidit et redevient liquide. Grâce à la valve d’expansion, la pression autour des molécules chute alors à nouveau. Pour reprendre la comparaison avec l’autobus, c’est comme si la porte s’ouvrait et que les passagers s’éparpillaient sur le trottoir. Voilà donc nos molécules liquides qui s’évaporent encore une fois... Et c’est reparti pour un tour !

Sur le même sujet :

Bye-Bye chaleur, bonjour fraicheur !





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans