Québec Science BUZZons
L’invention des conserves

Bien conservé !

24/08/2018
-
Crédits image : belchonok@depositphotos.com

La nourriture est un élément crucial à la survie. Certains êtres vivants, comme les plantes, ont la chance de pouvoir produire eux-mêmes leur nourriture, par la photosynthèse par exemple, mais l’être humain doit trouver ses nutriments dans son environnement.

Longtemps, la nourriture a été un facteur limitant pour les déplacements de l’homme. Prenons l’exemple des marins qui, par manque de vitamine C, succombaient au scorbut lors des trop longs voyages en mer. L’un des principaux problèmes était la conservation. Tu as sûrement déjà observé ce qui se produit lorsque tu laisses des aliments trop longtemps dans ton réfrigérateur : ils moisissent. Le cas de la viande est particulièrement problématique, car les bactéries et moisissures qui y prolifèrent sont souvent dangereuses pour la santé. Pour éviter ces pathogènes, il faut limiter l’humidité, la chaleur et l’accès à l’air. Autrefois, les gens utilisaient diverses techniques comme la salaison, le fumage, ou encore le séchage des aliments afin d’empêcher la croissance de micro-organismes dans la nourriture.  Seul souci : ces techniques n’étaient pas toujours efficace à 100% et modifiaient le goût des aliments.

Heureusement, un Français du nom de Nicolas Appert a développé vers 1795 une solution bien efficace. Il a découvert qu’en plaçant des aliments dans un contenant fermé hermétiquement puis en les chauffant à plus de 100 degrés Celsius, ils pouvaient se conserver très longtemps sans altérer la saveur. Appert utilisait alors des contenants en verre très épais, afin qu’ils résistent à la pression provoquée par la chaleur, et les plaçait dans l’eau bouillante (ta grand-mère prépare peut-être encore ses conserves de cette façon). Mais le verre est cassant et les soldats de l’armée, par exemple, avaient besoin de contenants plus solides.

C’est Pierre Durand qui en 1810 a trouvé la solution : des boîtes en fer-blanc. C’est ainsi que les boîtes de conserve métalliques ont été utilisées pour la première fois. Évidemment, elles ne ressemblaient pas à celles que tu trouves dans ton armoire aujourd’hui et heureusement ! À l’époque, du plomb était utilisé pour scellé les contenants. Le problème, c’est que le plomb est toxique. Cette pratique a causé des problèmes de santé majeurs et même la mort chez certaines personnes.

De plus, si les aliments ne sont pas suffisamment chauffés, il arrive que des bactéries réussissent à survivre et à proliférer dans la conserve. Manger ces aliments provoque alors une maladie appelée botulisme. À l’époque, puisque les contrôles de qualité se faisaient rares, il arrivait que de grandes quantités de conserves soient contaminées. Même aujourd’hui, si tu tombes sur une canne qui semble gonflée, mieux vaut ne pas manger son contenu. En effet, l’activité des bactéries produit du gaz, ce qui fait gonfler la conserve et permet de repérer le danger.





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans