Québec Science BUZZons
Encyclo

Cave à graine

La réserve mondiale de semences du Svalbard
28/05/2017
-
photo: hydromet/depositphotos


Savais-tu qu'il existe près de 1 500 variétés de bananes ? Et plusieurs milliers de variétés de tomates ? Que les patates existent en plus de 10 000 variétés ? Et qu'il y aurait 20 000 cultivars de blé ?

Cette immense biodiversité est méconnue, car de toutes ces variétés de plantes, seulement quelques variétés vedettes sont cultivées en abondance pour l’alimentation humaine. Les variétés moins connues sont si peu cultivées que certaines frôlent l’extinction. Ici et là, sur terre, des banques de semences ont été mises sur pied pour stocker et protéger toutes ces variétés.

La plus grosse de ces banques se trouve loin au nord de la Norvège, dans un archipel nommé le Svalbard, à environ 1 120 kilomètres de pôle Nord. Là, dans une montagne de grès, on a creusé une voute souterraine pour entreposer des semences de toutes les plantes de la terre. Trois grandes salles se retrouvent à plus de 100 mètres sous le roc, auxquelles on peut accéder par un long tunnel qui débouche sur une porte à flanc de montagne.

À l’intérieur, la température est maintenue en permanence à -18°C par un système de refroidissement. Si jamais ce système tombe en panne, il faudra plusieurs semaines avant que le thermomètre remonte à -3°C, température des roches ambiantes; ce qui laisse amplement de temps pour le réparer.

Fruit d’un effort de nombreuses nations, dont le Canada, c’est plusieurs millions d’espèces végétales qui sont conservées là-dessous. Si une catastrophe devait éliminer une variété cultivée dans une région du monde, les semences contenues dans la réserve du Svalbard pourront servir à redémarrer l’agriculture de cette plante. Certains imaginent même que les semences pourraient servir à redémarrer l’humanité si une mégacatastrophe planétaire devait faire mourir un jour la majorité des plantes.


Pour voir une vidéo 360° de la voûte.
 





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans