Québec Science BUZZons
Encyclo

Des idées électriques

L’héritage scientifique de Benjamin Franklin
27/04/2018
-
illustration: fergregory@depositphotos.com


Né à Boston en 1706, Benjamin Franklin fut le premier savant de son temps à considérer l’électricité comme un flux passant d’un corps à un autre et à parler de charges électriques positives et négatives. Ses travaux ont posé les bases de la théorie de l’électrostatique. C’est ce qui explique par exemple la petite décharge d’électricité statique que tu reçois parfois en touchant la porte d’une auto.

Parmi les travaux de Franklin, l’expérience du cerf-volant reste la plus célèbre. Ayant constaté que des tiges conductrices pointues transmettaient mieux les étincelles que des tiges arrondies, il eut l’idée d’utiliser cette découverte pour prouver la nature électrique de la foudre. Par temps d’orage, il fixa une électrode au bout d’un cerf-volant pour capter l’électricité des nuages. Franklin est heureusement sorti indemne de cette expérience risquée, prouvant son hypothèse.

Mais cette découverte ne l'a pas contenté pour autant. Franklin était avant tout un adepte de la science appliquée. Pour chacune de ses découvertes scientifiques, il a tenté de trouver une utilité dans la vie courante. L’expérience du cerf-volant l'a amené à mettre au point le paratonnerre, permettant de détourner la décharge des éclairs vers le sol, protégeant ainsi les bâtiments des dégâts potentiels de la foudre.

Et sa curiosité scientifique, insatiable, ne s'est pas limité à l’électricité. Outre ses inventions des lunettes à double foyer, de l’harmonica en verre, du poêle à combustion fermée et des palmes pour la natation, il sera également le premier à proposer une cartographie du Gulf Stream, un courant marin chaud qui remonte la côte Est des États-Unis et traverse l’Océan Atlantique vers l’Europe.

 





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans