Québec Science BUZZons
Encyclo

Hécatombes en série

Les grandes extinctions
30/09/2014
-
99,9 %. C’est la proportion d'espèces vivantes qui a disparu de la surface de la Terre depuis que la vie est apparue, il y a 4,6 milliards d’années! Pourtant notre planète abrite aujourd’hui quelque 10 millions d’espèces vivantes (certains biologistes croient même qu’il y en aurait 10 fois plus). Comment cela est-il possible?

Il y a bien sûr la sélection naturelle, décrite par Darwin, qui effectue un tri: les espèces dont les individus sont les plus aptes à survivre perdurent, tandis que les autres disparaissent progressivement. Ce sont les "petites" extinctions.

Il y a eu aussi de très nombreuses périodes d'extinction régionales, où plusieurs espèces sont disparues dans une même région du globe. Ces extinctions régionales sont visibles dans les empilements de couches fossilifères: une faune et une flore particulières laissent soudainement la place à un autre écosystème avec des espèces différentes. Ces moments de transitions dans les fossiles constituent d'ailleurs les frontières entre les différents temps géologiques.

Mais, à cinq reprises, de très grandes extinctions massives ont précipité les choses et ont chamboulé le cours de la vie. Quelle que soit la cause - météorite, volcanisme, glaciation - les crises de l’Ordovicien (-440 millions d’années), du Dévonien (-367 Ma), du Permiens-Trias (-250 Ma), du Trias-Jurassique (-208 Ma) et, la plus récente, la crise du Crétacé-Tertiaire (-66,4 Ma) ont provoqué à chaque fois la disparition de plus de la moitié des espèces… et obligé la vie à prendre des nouvelles directions surprenantes.

Par exemple, il y a 225 Ma, les dinosaures débutaient leur règne sur la Terre. Suite à leur extinction, il y a 65 Ma, les petits mammifères et les oiseaux qui ont survécu se sont adaptés aux environnements "abandonnés" par les géants et ont pu alors se diversifier.

Et pas besoin d’un scénario digne de science-fiction pour que des espèces disparaissent. Maintenant, les extinctions peuvent être entrainées par les activités humaines, comme la chasse abusive, la destruction des habitats et la pollution. Le dodo de l’île Maurice, le tigre de Bali ou le dauphin de Chine, par exemple, ont été eliminés par l'homme. Disparus à l’échelle mondiale, ces animaux ne montreront plus le bout de leur nez.

En fait, les scientifiques s'entendent pour dire qu'une sixième grande extinction, causée par l'homme, est déjà en marche !

Sur le même sujet :

Notre portrait du métier de paléontologue





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans