Québec Science BUZZons
Professions

Architecte

07/12/2015
-
La maison où tu vis, l’école où tu étudies, le gymnase où tu t’entraînes : l’architecte est chargé des différentes phases de construction d’un bâtiment en tenant compte des contraintes techniques et financières. Pour cela, il porte plusieurs casquettes : artiste, scientifique, gestionnaire, rédacteur… Ce spécialiste joue un rôle important dans la valorisation de l’architecture passé en rénovant les bâtisses et laisse derrière lui des réalisations architecturales qui témoignent de l’histoire de notre société.
 

André St-Pierre, architecte
 
André travaille chez Groupe Architecture MB Inc. à Rimouski depuis 2011. Au cours de ses études, il a eu l’opportunité de compléter une session à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Copenhague au Danemark et a effectué un voyage d’études en Norvège.  
 
Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir architecte ?
Avec un père charpentier, menuisier et ébéniste, l’idée m’est venue naturellement. L’atelier était juste à côté de la maison, je l’observais faire des plans à l’occasion !
 
Qu’est-ce qui différencie un technologue en architecture d’un architecte ?
D’une manière imagée, on peut dire que l’architecte est un rêveur, un artiste, un créateur, alors qu’un entrepreneur en construction a davantage les pieds sur Terre, il agit dans le concret. Le technologue, lui, est en quelque sorte à mi-chemin entre les deux, il traduit les rêves en plans techniques qui serviront à la construction.

 Qu’aimes-tu le plus dans ton métier ?
J’aime visiter un chantier et voir le projet que j’avais imaginé se concrétiser. Les clients ont tous des aspirations différentes, ce qui rend les rencontres très motivantes. C’est aussi une profession où l’on peut exprimer notre créativité.
 
Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer ton métier ?
Il faut être créatif, intuitif, travaillant, observateur. Il faut avoir de bonnes capacités en dessins, en vision 3D et en informatique ! Il faut aussi avoir une bonne capacité d’écoute pour traduire les demandes des clients. 
 
Quel est le plus grand défi d’un architecte ?
C’est de réussir à passer d’une idée à un projet final construit. Il y a beaucoup d’étapes entre l’idée initiale, les premiers coups de crayon et le projet définitif. Nous pouvons parfois suivre le projet de près et s'assurer d'un certain contrôle, mais ce n’est pas toujours le cas. 
 
Quel type de bâtiment préfères-tu concevoir ?
Je n’ai pas de préférence. Derrière chaque projet peut se cacher un beau défi à relever. C’était le cas lorsque j’ai travaillé sur le projet d’un « dépanneur ». À première vue, ça paraît plutôt banal. Mais en région, il s’agit d’un point de rencontre où les gens s’arrêtent discuter. J’ai opté pour une architecture plus contemporaine, avec un espace couvert et une vue sur la montagne. Un lieu communautaire et convivial !
 
Est-ce que tu as déjà imaginé la maison de tes rêves ?
Au primaire, je m’amusais à dessiner des maisons pendant mon temps libre. Récemment, j’ai dessiné ma propre maison pour un projet futur, qui se réalisera peut-être d'ici quelques années.
 
Le projet dont tu es le plus fier ?
C'est un projet qui devrait être fini dans quelques semaines. Il s’agit d’une maison sur le bord du fleuve. Le défi était de tirer profit du paysage environnant ! J’ai suivi le chantier de très près. J’ai hâte de voir le résultat final !
 
T’intéresses-tu à l’architecture ancienne ?
Lors de mon voyage en Norvège, j’ai découvert l’architecture de la région. J’ai vu des églises en bois vieilles de 900 ans ! Il y a beaucoup à apprendre de ces anciens principes de constructions qui font que les bâtisses sont encore sous nos yeux aujourd’hui !
 
Comment vois-tu la profession d’architecte dans 10 ans ?
La profession ne cesse d’évoluer. Au départ, les architectes dessinaient à la main puis depuis plusieurs années nous utilisons des logiciels spécialisés. Dans les prochaines années, il s’agira pratiquement plus que de programmation. Les matériaux de construction évoluent aussi, il faut prendre en compte de nouveaux paramètres comme le développement durable et l'aspect écoénergétique.
 
Une journée dans la vie d’André
 
André commence généralement sa journée vers 8 h. Il s’installe dans son bureau et consulte ses courriels. En ce moment, la firme a des clients en Suisse, les messages arrivent souvent la nuit avec le décalage.
 
Son bureau est équipé d’un ordinateur, d’une imprimante, d’un scanneur, d’une table sur laquelle il peut consulter les plans. L’architecte dispose aussi d’une matériauthèque dans laquelle se trouvent des échantillons de différents produits comme des revêtements extérieurs. Une bibliothèque regroupe des fiches techniques de produits de différentes compagnies, utiles pour élaborer un devis.
 
Un projet d’architecture se déroule en trois étapes. André commence par réaliser une esquisse qui est la première représentation d’un projet en fonction des besoins du client. Une fois validé avec le client, il passe au plan d’exécution autrement dit l’élaboration des dessins techniques en fonction de l’environnement, des matériaux choisis… Lorsqu’il doit gérer plusieurs projets en même temps, c’est cette étape qu’il confit aux technologues en architecture. Enfin lorsque c’est possible, l’architecte suit le projet directement sur le chantier.
 
André peut travailler une semaine comme un an sur un projet. Parfois, le mandat peut s’espacer dans le temps. Par exemple, il a travaillé sur l’agrandissement d’un hôtel de ville pendant 4 ans, car la construction dépendait de l’obtention d’une subvention.
 
L’architecte sillonne parfois les routes pour aller sur la Côte Nord ou en Gaspésie où il rencontre des clients pour de futurs contrats.
 
Sur les bancs d’école…
 
Après l’obtention d’un DEC en architecture au Cégep de Rimouski, André a suivi le baccalauréat et la maîtrise professionnelle en architecture à l’Université Laval. Pendant sa dernière année de baccalauréat, il a choisi le profil international et est parti étudier à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Copenhague.
 
 Au Cégep :
 
- DEC en Sciences de la nature
- DEC Sciences informatiques et mathématiques 
- DEC technique en Technologie de l’architecture 
- tout autre DEC et Mathématiques et Physique
 
L’admissibilité au baccalauréat en architecture peut varier selon les universités.
 
À l’université :
 
Trois écoles d’architecture offrent le programme qui mène à l’exercice de la profession d’architecte : l’Université Laval, l’Université McGill  et l’Université de Montréal. 
 
- Baccalauréat en architecture 3 ans
 
- Maîtrise professionnelle en architecture 2 ans (la maîtrise de recherche en sciences de l’architecture ne permet pas d’accéder à la profession d’architecte)
 
Pour exercer sa profession, l’architecte doit être inscrit à l’Ordre des architectes du Québec.
 
Et après ?
 
L’architecte peut travailler à son compte, dans des bureaux d’architectes, dans des bureaux d’ingénieurs, pour les gouvernements fédéral et provincial, pour les municipalités...
 
settings.






Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans