Québec Science BUZZons
Pose ta colle

Lorsque je regarde le ciel nocturne, je vois clairement des étoiles, mais si j'essaie d'en fixer une, elle disparait. Pourquoi?

Posée par Léonie Marche, Montréal - 13/07/2016
-
La nuit, tu ne vois rien! C'est normal : l'humain est un animal diurne (à l’opposé de nocturne) qui possède un œil très peu efficace lorsque l'éclairage est faible. Pour comprendre, tu dois savoir que la rétine de ton oeil contient deux types de cellules sensibles à la lumière: les cônes (de 5 à 7 millions par œil) et les bâtonnets (quelques 120 millions par œil).

Quand la lumière est faible, seuls tes bâtonnets réagissent. Ceux-ci sont environ 1 000 fois plus sensibles que leurs confrères les cônes. En revanche, ils ne distinguent pas les couleurs : la nuit, on voit donc le monde en noir et blanc!

Tes cônes te permettent de voir le monde en couleurs, mais il leur faut beaucoup plus de lumière pour être stimulés, c'est pourquoi ils ne fonctionnent qu'en plein jour.

Particularité de ta rétine: les cônes et bâtonnets n'y sont pas distribués uniformément. Les cônes (vision diurne) sont concentrés dans une zone appelée la fovéa et située dans le prolongement de l’axe optique de ton œil. C’est la fovéa que tu sollicites lorsque tu fixes un objet, elle permet de focaliser ton regard. C’est la zone la plus nette de ta rétine. Mais comme elle ne contient pas de bâtonnets, elle devient inutile la nuit. Si tu fixes un point précis dans l'obscurité, il disparait car son image se forme sur la fovéa.

C’est contre-intuitif, mais pour bien discerner un objet de nuit, comme une étoile isolée dans le ciel, mieux vaut décaler un peu ton regard sur le côté! En dehors de la fovéa, le nombre de tes bâtonnets augmente progressivement, et à environ 20° de la fovéa, leur nombre est le plus élevé et leur densité la plus forte! Alors, bonne observation!





Facebook


   Le magazine scientifique des 14-17 ans